femmes photographes africaines photographie africaine

8 photographes Africaines que vous devez absolument suivre

L’art de la photographie est très souvent la chasse gardée des hommes qui, il faut certes l’avouer, en la matière font du bon boulot. Mais il n’en demeure pas moins que l’Afrique compte parmi ses filles, de talentueuses photographes. Ces photographes africaines mêlent leur beauté à leur métier pour nous offrir de belles images. Nous mettons à l’honneur dans ce billet, huit (8) photographes africaines que vous devez avoir à l’œil dans les prochaines années.

1- Amsatou Diallo, Mali

© Amsatou Diallo, «Scènes de vie», 2017

Lauréate du prix du réseau KYA à la rencontre des biennales du Mali en novembre 2019, Amsatou Diallo est malienne d’origine et l’une des meilleures dans le domaine de la photographie. Fondatrice de l’Association des Femmes Photographes du Mali, elle matérialise à travers son objectif le quotidien de la femme depuis ses débuts. C’est ainsi qu’elle fait parler d’elle un peu partout dans le monde. Amsa, comme elle se fait souvent appeler n’a de cesse à se cultiver et à apprendre auprès de ses pairs. A travers les nombreux ateliers de formations auxquels elle participe, elle continue de polir son art. Elle est une battante et a encore beaucoup à nous montrer.

2- Adeola Olagunju, Nigeria

© Adeola Gunju

Jeune photographe basée au Nigéria, Adeola Olagunju, est une passionnée de l’image qui capture l’art dans une dimension qui lui permet de s’exprimer autrement. Elle cultive la conscience, l’être intérieur – le soi – et expose le paysage social de la manière dont elle le perçoit. Son travail lui permet de défier les stéréotypes et de montrer qu’avec l’art, les femmes sont capables de grandes choses. Surtout de transmettre les émotions. Déjà en 2012 et en 2013, elle gagnait respectivement le prix du Lagos Photo Festival Award et le Young ArtFund Amsterdam Award pour l’année 2013. Adeola Olagunju n’a pas fini de surprendre avec ses belles œuvres, qui sont exposées dans des biennales, festivals, et galeries à travers le monde.

3- Godelive Kabena Kasangati, RDC

femmes photographes africaines photographie africaine

Agée de seulement 25 ans et diplômée des beaux arts de Kinshasa, Godelive Kabena Kasangati est une jeune perle dans l’univers des chasseurs d’images sur laquelle repose, comme le précise RFI, l’avenir de la photographie en RDC. Plus jeune photographe sélectionnée pour prendre part aux biennales de Bamako de janvier 2020, elle a pu exposer ses œuvres constituées de nombreux autoportraits en noir et blanc. Des œuvres à travers lesquels se lit souvent une palpable solitude. Il faut dire que chacune de ses photos est empreinte de sa personnalité, de son histoire. Elle se spécialise dans le black and white pour mieux attirer l’attention de ceux qui admirent la photographie et leur permettre de capter les détails dans ces photos.

© Godelive Kabena Kasangati, Etrangère, 2019

4- Buhlebezwe Siwani, Afrique du Sud

© Buhlebezwe Siwani

Buhlebezwe Siwani est une photographe sud africaine, très respectée dans le domaine de la photographie et de la production multimédia. Ses œuvres sont un tableau de performances, qui illustrent la nature en plus de faire un lien entre le corps humain et l’espace. Elle est représentée dans la collection privée Spier au Cap-Occidental et dans un certain nombre d’autres collections privées. Siwani a d’ailleurs reçu le Standard Bank Young Artist Award en 2021.

5- Laylah Amatullah Barrayn, Sénégal

femmes photographes africaines photographie africaine

© Laylah Amatullah Barrayn

Une femme photographe qui n’oublie pas ses racines, quoique basée à New York. Ses actions quotidiennes visent à promouvoir les talentueuses chasseuses d’images, aussi bien sur le continent Africain que dans la diaspora. En 2014, de passage dans son pays le Sénégal, elle s’est attelée à capturer le quotidien des Sénégalais, précisément les adeptes du mouvement de la religion musulmane Baye Fall. Aussi, réussit-elle à faire de magnifiques portraits des gens de sa communauté, qu’elle a déjà eu l’honneur d’exposé des galeries tant en Afrique qu’à New York. Laylah Amatullah Barrayn est la co-fondatrice et la rédactrice en chef du média Mfon, entendez Women Photographers of the African Diaspora. Son projet est de valoriser le travail de 100 femmes photographes africaines et de la diaspora. Une mécène qui ne pense pas qu’à elle mais à toutes celles qui, comme elle, innovent dans l’art de la photographie. 

6- Natalie Narh, Ghana

femmes photographes africaines photographie africaine

Agée de 23 ans, Natalie Narh est une véritable héroïne aux yeux de ses pairs qui la suivent de près. Co-fondatrice de Latch Production, une entreprise dans laquelle elle met en valeur ses talents de graphistes. L’objectif est de porter de grandes histoires pour impacter les artistes de son pays et mettre en ligne des créations visant à les promouvoir. La maxime “Aux âmes bien nées, la valeur n’attend pas le nombre d’années” n’a jamais autant eu de sens, quand l’on prend en considération ses magnifiques réalisations et son jeune âge.

© Natalie Narh, The Cool Kids Project

L’une des campagnes à succès qu’elle mène est “The Cool Kids Project”. C’est une série de photos mettant en valeur de jeunes artistes ghanéens. Très soucieuse des personnes vivant avec un handicap mental, elle a récemment travaillé avec Nigel Atta-Mensah, sur la série de photographies INFRAOrdinary. La série se concentre sur les problèmes de santé mentale qui sont généralement négligés.

7- Joana Choumali, Côte d’Ivoire

femmes photographes africaines photographie africaine

Joana Choumali est cette photographe africaine qui réalise à merveille des portraits auxquels elle imprime soigneusement diverses expressions, qu’elle a l’art de sublimer. Dans un ouvrage intitulé Bitter Chocolate Stories, elle fait le récit saisissant de la vie de 15 enfants travailleurs. Joana Choumali y fait cas du vécu quotidien et des divers déboires qu’ils subissent sur leur lieu de travail à leur jeune âge.

Elle s’est également illustrée sur sa série ‘ça va aller’, qui lui a valu en 2019 le Prix Pictet de l’Espoir. L’artiste est pleine de surprises et tant qu’on continuera à la suivre, on découvrira encore plus de productions agréables à l’œil.

© Joana Choumali

8 – Gaëlle Gbaguidi, Bénin

femmes photographes africaines photographie africaine

Une des perles qu’on ne pouvait ne pas mettre dans cette liste, Gaelle Gbaguidi est connue pour exceller dans la photographie au Bénin. Elle s’est lancée dans la photographie très jeune après l’obtention de son brevet. Son mentor, c’est le grand Erick-Christian AHOUNOU, que l’on ne présente plus. On doit à Gaelle une vaste campagne pour la promotion des femmes entrepreneures à travers des séances de shooting gratuites pour mettre en avant leur cadre de travail et surtout leurs produits. Elle est aussi derrière la série “la Brèche” qui donne plus de considération aux diastèmes.

© Gaelle GBAGUIDI

On est tellement fiers du parcours de ces amazones, qu’on a pas envie de s’en arrêter là. Avant de clore cette énumération des photographes africaines à suivre durant les prochaines années, permettez-nous de vous présenter deux talentueuses photographes africaines en bonus.

Emmanuelle Andrianjafy, Madagascar

© Emmanuelle Andrianjafy posting for Photoworks

D’origine malgache, cette jeune photographe est arrivée à Dakar depuis 2011. Elle transmet à travers sa passion des émotions d’étrangeté. Derrière son objectif, Emmanuelle Andrianjafy capture tout ce qui lui semble étrange dans cette ville aux réalités diverses et à l’ambiance particulière. Ce qui distingue entre autres ce talent africain dont les oeuvres ont été exposées plusieurs fois soit individuellement ou collectivement. Son livre “Nothing’s in Vain” a reçu maintes distinctions dont le MACK First Book Award en 2017. Son art ne compte pas s’éteindre et elle s’évertue à lui donner un écho qui résonne à travers toute l’Afrique.  

Delphine Adama Fawundu, Sierra Leone

© Adama Delphine Fawundu

Delphine Adama, est une mordue de cinéma et de photographie. Elle concilie ces arts voisins pour mesurer l’impact de la colonisation et de la traite négrière sur les structures sociales contemporaines tels que le sexe et la race. Dans un contexte où les stéréotypes basés sur le genre sont de plus en plus pesants, Delphine à travers son amour pour la photographie mène une lutte. Elle veut lever les barrières qui favorisent les discriminations basées sur le genre et la race en Afrique. Avec Laylah Amatullah Barrayn, citée plus haut, elle oeuvre pour valoriser les réalisations de 100 femmes photographes d’Afrique et de la diaspora.

Nous espérons que vous avez bien retenu ces noms. C’est la crème de la crème de la photographie du continent. Vous pouvez être sûrs que les noms de ces photographes africaines reviendront encore dans les années à suivre. Sinon, de toutes ces femmes, laquelle vous inspire le plus ?