objets rapides photographie

Comment photographier des objets rapides ?

Il nous est tous arrivé au moins une fois, d’avoir cette envie de prendre avec notre appareil photo un oiseau dans son vol, un cycliste dans la rue ou encore de simples dés jetés dans les airs. Mais pour la plupart d’entre nous cela tournait au désastre avec des photos floues et mal cadrées. Photographier des objets rapides ou très rapides demeure un casse-tête pour la plupart des photographes (amateurs et même professionnels). C’est un défi qui même s’il parait difficile à relever, mais pas impossible.

Pour cette semaine nous vous avons préparé un article, qui donnera quelques conseils pratiques pour réussir désormais vos photos d’objets rapides.

Par où commencer ?

Un objet rapide ou objet en mouvement, est comme son nom l’indique un objet qui bouge beaucoup et dont la capture est un peu compliquée. Il a certains aspects techniques à maitriser impérativement avant d’espérer prendre une superbe photo d’un objet en mouvement.

Ces aspects au nombre de deux sont entre autre : la maitrise de la vitesse d’obturation et une bonne préparation au préalable de la mise au point. A cela s’ajoute, la définition à l’avance de la photo que l’on souhaite photographier.

Les différentes photos possibles avec les objets rapides

Nous allons commencer par la définition de la photo que l’on souhaite prendre. Ce paramètre peu technique mais important consiste à choisir un mode de photo. Il existe trois façons de prendre un objet rapide que sont :

objets rapides photographie
  • Prendre un sujet bien net où le mouvement reste figé : ici il faut agir sur la vitesse d’obturation en l’augmentant en fonction de la vitesse de l’objet (c’est-à-dire que la vitesse d’obturation doit être supérieure ou égale à celui du mouvement de l’objet).

  • Capturer un sujet flou avec un environnement net : le processus est inversé à ce niveau, on baisse la vitesse d’obturation afin de capturer une grande partie du mouvement effectué par l’objet.
objets rapides photographie
  • Prendre un sujet net avec un environnement flou : encore appelé technique du fond filé, elle est assez difficile et consiste à réduire la vitesse d’obturation comme au point précédent juste qu’ici vous suivrez votre sujet en mouvement à la même vitesse. Ce qui rendra le sujet nette pendant que l’environnement est flou car vous bougez par rapport à lui.
objets rapides photographie

La vitesse d’obturation

La vitesse d’obturation ou durée d’exposition ou encore temps de pose, est le laps de temps au cours duquel nous avons une entrée de lumière dans l’appareil photo. Cet intervalle de temps correspond à l’ouverture de l’obturateur après avoir appuyé sur le déclencheur.  

Plus la vitesse d’obturation est grande, moins est la quantité de lumière capté et plus vite est formé l’image suite à l’exposition du capteur. Ainsi une vitesse d’obturation lente conduira à une photo floue car l’obturateur aurait enregistré entièrement le mouvement de l’objet.

Anticipation de la mise au point

On peut très souvent être vite découragé lorsqu’on essaye de photographier des objets rapides. Surtout lorsqu’on effectue notre mise au point justement au moment où l’objet réduit son mouvement car à court sur il nous décevra par un autre mouvement inattendu.

C’est justement pour palier à de pareilles situations il est conseillé d’anticiper la mise au point par rapport à une éventuelle stabilisation du sujet. Ceci requiert une grande observation des mouvements de l’objet et aussi de l’intuition. Pour faire plus simple vous pouvez aussi utiliser l’autofocus aujourd’hui très amélioré mais qui toutefois n’égale pas une mise au point personnalisée.

Voilà ! Nous sommes à la fin. J’espère que cet article vous a plu et qu’il vous servira à vos prochaines tentatives de prise de photo d’objets rapides…

Crédits photos :
http://www.yatahonga.com/sport/498sq/
http://www.virusphoto.com/5657-photographier-au-stroboscope.html
http://perezartsplastiques.com/2015/12/28/le-mouvement-dans-lart
http://www.peris.es/seguros-de-moto/que-coberturas-debe-incluir-mi-seguro-de-moto/