Pixels Hunters Mr Achraf Aboubakar

[Pixels Hunters] Mr Achraf, de la craie à la photographie mobile

Dans ce premier numéro de “Pixels Hunters”, nous allons à la rencontre d’un jeune instituteur qui est arrivé à la photographie par passion. Si vous êtes actif sur Twitter, vous avez certainement déjà vu passer l’une de ses publications. Et ses photos ne laissent généralement pas indifférents les twittos. Lui, c’est Mr Achraf et il a accepté de nous faire entrer dans son intimité et de nous raconter comment il est arrivé à faire de la photographie sa passion.

Comment vous présenteriez-vous ? Qui est Mr Achraf ?

Moi c’est Achraf ABOUBAKAR, plus connu sous le pseudonyme Mr_Achraf. Je suis Instituteur. J’ai 24 ans et je suis passionné par la photographie et le cinéma.

D’où est née votre passion pour la photographie ?

Je pense que tout est partie de mon envie et besoin de toujours tout immortaliser. J’ai toujours voulu voir un coucher de soleil que j’ai vu un soir le lendemain matin ce qui est techniquement impossible alors il y a la photographie. Je m’amusais donc à prendre en photo et n’importe juste pour le plaisir de pouvoir revoir cette chose plus tard.
Et tout ceci a vraiment commencé quand je me suis retrouvé à l’école normale à Dogbo dans un cadre où le paysage est à couper le souffle au lever du soleil comme au coucher. Puis c’est devenu une habitude. Même après l’école normale.

Vous étiez jusqu’à très peu instituteur, avant d’effectuer un virage à 360° pour la photographie. Etait-ce facile de convaincre votre entourage sur le fait que la photographie était votre passion ? Et cette réorientation professionnelle, comment l’ont-ils accueillie ?

J’avoue ça n’a pas été facile. Mais alors pas du tout. Mais ce qui a facilité les choses a été ce fameux concours de la Sobebra où il a fallu les amener à voter pour moi et une fois le concours gagné ils ont pu voir qu’il y avait réellement quelque chose pour moi de très important au niveau de la photographie. Et leur annoncer que je voulais me concentrer uniquement dessus n’a pas été de tout repos il fallait trouver argument sur argument. Surtout les parents. Mais après ils ont compris que j’étais vraiment épanoui en faisant de la photographie.

Qu’est ce qui fait la particularité de vos photos ?

Je sais réellement pas ce qui en fait la particularité mais je sais juste que dans la plupart des cas j’arrive à faire avec un téléphone ce que d’autres font avec un appareil photo professionnel. Et ça pour moi c’est extra.

Pourquoi la photographie mobile ? Etait-ce un choix, une contrainte ?

La photographie mobile, oui c’était par manque de moyens de m’offrir un appareil professionnel. Et la passion étant là j’avais ce besoin là de l’exprimer. Je me suis donc tourné vers le moyen le plus proche et pouvant me permettre de le faire : un téléphone portable.

Envisagez-vous de faire d’autres types de photos, l’usage d’autres outils ou uniquement la photo mobile ?

Oui j’envisage d’élargir mon champ vers des équipements d’appareil professionnel. Avoir un appareil photo professionnel, des diffuseurs de lumière, des micros, des trépieds et bien d’autres équipements tant que ça me permet de faire de la photographie je prends. Mais ayant commencé avec la photographie mobile je pense que j’aurai toujours un téléphone à côté pour la photographie mobile car elle représente quelque chose de vraiment spécial pour moi.

Mr Achraf via Iwaria Pixels Hunters

On entend souvent dire que les phoneshooters ne sont pas des professionnels de la photographie, qu’ils n’ont pas assez d’outils pour faire de belles photos… Vous avez certainement été victime de ces clichés sur la photographie mobile. Comment les surmonter selon vous ?

Quand je suis face à ce genre de situation je me contente juste de ne pas y faire attention car le plus important pour moi c’est de faire mes preuves en tant que photographe mobile sans pour autant chercher à prouver quoi que ce soit à qui ce soit. En gros je n’y fais pas attention et tout se passe bien pour moi.

Quels sont vos petits secrets pour faire des photos magiques ? (pour ceux qui souhaitent se lancer dans la photographie)

Des secrets il n’y en a pas vraiment. Mais je pense qu’il faut d’abord avoir le minimum de passion et ensuite avoir l’œil qu’il faut afin de pouvoir faire ressortir la magie dans une photo. Et une photo simple peut devenir magnifique après modification.

Qu’est-ce qui vous rend le plus fier de toutes vos réalisations en tant que photographe ?

Ce qui me rend le plus fier c’est de voir l’admiration des gens devant chacune de mes photos. Ça vaut toute la fierté du monde pour moi que de savoir que des gens sont en administration devant ce que je ‘leur présente. En gros je suis fier de chacune de mes œuvres.

Mr Achraf via Iwaria Pixels Hunters

Collaborez-vous avec d’autres photographes ? Comment ça se passe ?

Oui j’ai déjà collaboré avec d’autres photographes et ça se passe au mieux car à chaque fois c’est un rendez-vous de donner et de recevoir. Ils me montrent des choses que je ne maîtrise pas vraiment et je fais pareil.

Quels sont vos objectifs maintenant que vous vous consacrez à plein temps à la photographie ?

En ce qui concerne mes objectifs pour la suite c’est de réellement partir à la chasse d’images qui mettent en avant mon pays sur tous les plans.

Votre mot de fin

Et pour finir je dirai qu’il faut d’abord croire en soi avant de vouloir que les autres le fassent et que quoi qu’il arrive il ne faut surtout pas s’éloigner de son objectif.

Pixels Hunters est une série d’articles destinée à présenter les photographes émergents d’Afrique et leur parcours.